Comment produire de l’énergie biomasse ?

Par
Dina Hayan
Le
23
December
2022
, le
9
June
2021
Temps de lecture :
0:0
min.
Comment produire de l’énergie biomasse ?

L’énergie biomasse est l’une des principales énergies renouvelables en France, notamment grâce au chauffage individuel au bois. Elle présente d’ailleurs de nombreux atouts comme le fait d’être une énergie neutre en carbone et peu coûteuse.  Nous vous éclairons sur cette ressource prometteuse. 

Qu’est-ce que l’énergie biomasse ?

On appelle “biomasse” l’ensemble des matières organiques dont la décomposition (c’est-à-dire la fermentation) va créer du biogaz, ou encore dont la combustion va permettre de créer de la chaleur ou de l’électricité. Cette énergie est qualifiée d’“énergie biomasse”. 

Il existe trois formes de biomasse

  • les solides (comme la paille, les copeaux et autres résidus du bois);
  • les liquides (comme les huiles végétales et les bioalcools);
  • les gaz (comme le biogaz). 

Chacune de ces biomasses est capable de se décomposer, sous l’action de la chaleur ou par d’autres moyens, et de dégager un certain volume d’énergie renouvelable.

énergie biomasse définition

Comment est fabriquée la biomasse ?

L’énergie biomasse peut être produite de trois façons : par voie sèche, par voie humide ou par usage d’alcool :

  • La biomasse par voie sèche : produite à partir de matières telles que le bois, ou encore des déchets végétaux, pour produire de l’électricité ou pour chauffer un logement.
  • La biomasse par voie humide : produite à partir de déchets organiques, pour créer du biogaz.
  • La biomasse par alcool : produite à partir de produits végétaux, pour créer du biodiesel ou du bioéthanol.

La technique employée dépend du type de biomasse utilisée, mais aussi de la forme d’énergie que l’on souhaite produire : de la chaleur pour le chauffage, de l’électricité, ou force motrice de déplacement (carburant). 

Qu’est-ce que la biomasse par voie sèche ?

On peut créer de l’énergie biomasse par voie sèche lorsque l’on dispose de bois et d’écorces, ou encore de déchets agricoles, industriels et domestiques d’origine végétale (comme les épluchures de légumes et de fruits par exemple).

Le procédé consiste à exposer la biomasse à un excès d’air (voie sèche par combustion) ou de chaleur (voie sèche par pyrolyse), ou encore à certains gaz comme le dioxyde de carbone. 

Cette technique permet de produire à la fois de la chaleur afin de chauffer votre logement (avec une chaudière à granulés par exemple) et de l’électricité. 

Qu’est-ce que la biomasse par voie humide ?

biomasse par voie humide

La biomasse par voie humide, sert, elle aussi, à produire de la chaleur et de l’électricité. Mais si la biomasse par voie sèche consiste à réaliser une combustion directe (en brûlant du bois par exemple) pour créer de la chaleur, ou pour créer de la vapeur d’eau afin d’actionner une turbine qui va à son tour créer de l’électricité, le procédé pour la biomasse par voie humide est différent.

En effet, on crée de l’énergie biomasse par voie humide lorsque l’on dispose de déchets organiques. Ce procédé s’appelle la méthanisation. Il entraîne la création de biogaz. Le biogaz peut ensuite être injecté dans le réseau de gaz, ou bien servir en tant que combustible pour véhicules. 

À l’heure de l’urgence de la transition énergétique, la production de biogaz, processus permettant de revaloriser les déchets organiques et en même temps de réduire les émissions de gaz à effet de serre, comprend de très nombreux atouts. 

<div class="textbox">Le saviez-vous ?</br>Qui a découvert la méthanisation ? Il s’agit du savant italien Alessandro Volta qui découvre en 1778 qu’un gaz inflammable, provenant de la décomposition des plantes, s’échappe des marais.</div>

Qu’est-ce que le biocarburant ?

biocarburant

Enfin, l’énergie biomasse peut être transformée  en carburant tels que le biodiesel ou le bioéthanol. Le bioéthanol peut d’ailleurs être retrouvé dans de nombreuses stations d’essence en France. Vous en avez d’ailleurs peut-être entendu parler au cours de l’année 2022, lors de la flambée des prix de l’essence. En effet, les prix du bioéthanol étant bien plus bas, celui-ci a connu un succès fulgurant. Mais attention : pour pouvoir utiliser ce type de carburant vous devez avoir un véhicule qui y est adapté.

Il existe alors deux cas de figure : 

  • La mise en contact de produits végétaux spécifiques (dont surtout le colza et le tournesol) avec de l’alcool permet de créer du biodiesel.
  • La distillation de graines en sucre qui permet de créer de l’éthanol (de l’alcool) qui va ensuite être mis en contact avec de l’essence, pour finalement créer du bioéthanol, un carburant.

La production de biocarburant a beaucoup évolué ces dernières années. Les dernières technologies utilisent des micro-organismes (c’est-à-dire des petits organismes vivants, tels que des champignons, non visibles à l’œil nu) plutôt que des produits agricoles, afin de ne pas accaparer des terres agricoles nécessaires à la culture de produits alimentaires. 

Comment fonctionne une centrale biomasse ?

centrale biomasse

Une centrale biomasse permet de transformer de la vapeur d’eau (issue de la combustion de matières végétales ou animales) en électricité. 

Celles-ci fonctionnent de la façon suivante : 

  1. La biomasse est d’abord brûlée dans une chambre à combustion, ce qui entraîne un dégagement de chaleur. Cette chaleur active une chaudière pleine d’eau, générant ainsi de la vapeur. 
  2. La circulation de cette vapeur permet ensuite de faire tourner des turbines.
  3. Enfin, les turbines activent un alternateur qui produit un courant électrique alternatif. Celui-ci passe dans un transformateur qui en élève la tension. 
  4. Grâce au transformateur, le courant alternatif devient alors un courant continu, qui est alors prêt à rejoindre le réseau électrique. 
  5. À la sortie de la turbine, une partie de la vapeur est récupérée puis utilisée pour le chauffage. 

Il faut savoir que ces centrales produisent encore une puissance modeste, à 2,1 GW en France (contre 16,5 GW pour l’éolien, par exemple). Elles sont cependant de plus en plus présentes. Cette croissance s’observe d’ailleurs à l’échelle planétaire, avec un fort développement aux États-Unis, en Chine et au Brésil (les trois premiers producteurs mondiaux de bio énergie).

Découvrez OVO Energy

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle

Interviews, reportages, décryptages… chaque mois, découvrez nos articles consacrés à la transition écologique au quotidien.
Merci pour votre inscription 💚
(promis, pas de spam, nous tenons à notre chère planète)
Oups ! Une erreur est survenue... Veuillez renseigner votre adresse à nouveau.