Les voitures électriques, ça vous branche ?

Par
Estelle Papillon
Le
08
June
2022
, le
30
November
2021
Temps de lecture :
0:0
min.
Les voitures électriques, ça vous branche ?

Plus silencieuses, moins polluantes, les véhicules électriques ont de quoi séduire. Et ce n’est qu’un début ! Avec les engagements des pays et des constructeurs automobiles pour l’électrique lors de la COP 26 et les ambitions européennes en la matière, il se pourrait bien que vos déplacements soient plus électriques que jamais dans les années à venir. Véhicules thermiques VS. Véhicules électriques. Qui l’emporte dans nos cœurs ?  Nous avons interrogé les Français pour savoir derrière quel volant ils se projettent.

 

Les voitures thermiques en route vers le musée

Vous êtes sans doute très attaché à la vieille 2 CV  (“deux chevaux”) ou à la fourgonnette à essence qui habitent les garages de milliers de Français depuis des années mais ces vieux modèles sont plus proches de la collection que de la circulation. S’ils ont su conquérir toute une génération, les voitures de demain pourraient prendre une autre voie et les Français l’ont bien compris. Près de 7 Français sur 10 pensent que les voitures à moteur thermique, c’est-à-dire diesel ou essence, auront disparu de la circulation d’ici 20 ans. 

Pour les voitures thermiques, prenez la prochaine sortie à droite ! L’intuition des Français est parfaitement logique, de plus en plus de villes mettent en place des restrictions de circulation pour les véhicules polluants et les amendes coûtent cher au kilomètre… Dès 2022, les zones à faibles émissions vont se multiplier dans les centres-villes et la vente des voitures à essence ou dieselsera interdite en France en 2035 suite à une proposition de la Commission européenne (qui doit encore être discutée par les États membres de l’UE). 

 

les-voitures-electriques-ca-vous-branche

 

Mais alors on ne fera plus d’escapade en voiture ? Bonne nouvelle, si ! Et les Français ont leur petite idée pour l’avenir. Si la voiture volante reste pour le moment dans le monde imaginaire et la science-fiction, les voitures électriques et hybrides auront bel et bien leurs quatre roues sur la chaussée. 4 français sur 10 citent d’abord la voiture hybride (mi-thermique, mi-électrique) comme avenir de la mobilité quotidienne, un tiers la voiture électrique, juste devant le vélo électrique. Et le changement est déjà amorcé, a minima dans les esprits, puisque 6 Français sur 10 affirment qu’ils n’achèteraient pas un véhicule à essence ou diesel s’ils devaient changer de voiture dans l’année. Et vous, ce sera quoi votre prochaine voiture ? 

 

À découvrir également :

> Notre étude complète sur les mobilités électriques

> 5 marques d'hier qui inventent le monde de demain 

 

« En avant toute » ou encore quelques doutes ?

Les Français n’ont pas encore passé la deuxième vitesse pour passer à l’électrique et ressentent encore quelques freins. Tout d’abord parce qu’ils restent majoritairement attachés à la voiture à essence : 79% en ont une image positive, contre seulement 56% pour la voiture électrique. Eh oui, les souvenirs de départ en vacances avec le plein de carburant à mi-chemin et les sandwichs mangés en famille sur une aire d’autoroute ont du bon. Mais sachez que c’est aussi possible si vous roulez en électrique, et finie la corvée du plein ! Sans parler du prix qui va avec… Pour 4 Français sur 10, le prix des carburants est la première motivation à l’abandon de la voiture thermique. 

 

Faire monter tout le monde à bord ! Pas de grand voyage sans embarquer tout le monde, celui vers un monde décarboné en particulier. Pour les Français, c’est à l’échelle collective que la transition doit s’opérer en priorité. 57% d’entre eux pensent que leur ville doit passer au tout-électrique pour les mobilités (ramassage scolaire, récolte des déchets, transports en commun…). Les Français sont également favorables à une contribution de leur entreprise pour les aider à passer aux mobilités douces ou électriques. Voilà une bonne revendication à formuler dans votre prochaine réunion avec la direction ! 85% des Français sont d’accord pour dire que “les entreprises devraient installer des bornes de rechargement pour voitures électriques sur leurs parkings”, 76% pour “limiter le nombre de déplacements professionnels de leurs salariés” et 64% pour “changer leur flotte automobile thermique pour une flotte automobile électrique”

 

Mais les habitudes ne s’effacent pas du jour au lendemain. Pour 64% des Français, la voiture à moteur thermique reste le premier moyen de transport pour leurs déplacements quotidiens, loin devant la marche à pied (16%), les transports en commun (9%) ou le vélo (4%). Et chacun son excuse pour arriver en retard… ceux qui étaient dans les bouchons, ceux qui ont pris un chemin plus long pour regarder le paysage, ceux qui râlent après le bus trop bondé pour monter ou encore cet ami qui déraille à vélo tous les trois jours. Eh bien soyez rassurés, demain vous aurez peut-être l’excuse de la batterie de votre voiture à recharger ! 

C’est en effet la grande inquiétude de la plupart des Français concernant les voitures électriques. L’autonomie réduite des batteries est le premier frein cité par les Français, devant le coût/frais de fonctionnement des voitures et le manque de bornes de recharge. Près de 50 000 bornes ouvertes au public sont actuellement installées en France. L’objectif du gouvernement est d’atteindre 100 000 bornes en 2022, puis 7 millions à l’horizon 2030. C’est tout ? Non. 1 Français sur 5 avoue qu’il aurait « le sentiment d’être ridicule en conduisant une voiture électrique ». Quand même… Pas besoin d’un moteur ronronnant pour être fier de sa voiture ! 

Découvrez OVO Energy

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle

Interviews, reportages, décryptages… chaque mois, découvrez nos articles consacrés à la transition écologique au quotidien.
Merci pour votre inscription 💚
(promis, pas de spam, nous tenons à notre chère planète)
Oups ! Une erreur est survenue... Veuillez renseigner votre adresse à nouveau.