Pénurie d'eau : l'ONU tire la sonnette d'alarme !

Par
Dina Hayan
Le
11
August
2022
, le
28
July
2022
Temps de lecture :
0:0
min.
Pénurie d'eau : l'ONU tire la sonnette d'alarme !

Parce que l’eau est une ressource précieuse et limitée, il est nécessaire de mettre l’accent sur sa valeur et son importance. C’est pour cette raison que tous les ans, le 22 mars plus précisément, l'ONU célèbre la Journée mondiale de l’eau. L’occasion de sensibiliser le plus grand nombre à l’importance d’une gestion plus durable de notre eau. Dans cet article nous vous parlons des solutions et innovations qui existent pour lutter contre l'appauvrissement de nos ressources en eau.

La pénurie d’eau, qu’est-ce que c’est ?

De manière générale, on parle de pénurie d’eau lorsqu’il n’y a pas suffisamment d’eau pour répondre aux besoins de toute une population.

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) :

  • On utilise le terme “pénurie d’eau” lorsque la disponibilité en eau d’un pays est comprise entre 1000 mètres cubes et 1700 mètres cubes par habitant et par an.
  • Lorsque celle-ci est inférieure à 1700 mètres cubes, on parle généralement de “stress hydrique”.
  • Quand elle est inférieure au seuil de 1000 mètres cubes, on utilise le terme de “rareté de l’eau”. 

penurie-deau-ressource-precieuse

Quelles sont les causes de ce problème ?

L’augmentation de la population mondiale de ces dernières décennies est une des principales raisons. La consommation et la demande en eau ont donc très fortement augmenté. Selon les Nations Unis, entre 1950 et aujourd’hui, la population mondiale aurait augmenté de plus de 300% et devrait augmenter de 2 milliards de personnes au cours des trente prochaines années, passant de 7,9 milliards aujourd’hui à près de 9,7 milliards.
L’agriculture intensive, liée à l’accroissement rapide de la population mondiale, est elle aussi une des causes majeures. Ce type d’agriculture consomme des ressources importantes en eau et utilise énormément de pesticides et d’engrais. Elle est l’une des principales causes de pollution des eaux. 

Une autre cause : le réchauffement climatique. En effet, avec l'augmentation des températures, les nappes phréatiques ont parfois du mal à se recharger naturellement. Pour rappel, les nappes phréatiques sont les petites nappes d’eau souterraines qui viennent alimenter les puits ainsi que les sources en eau potable. Il faut savoir qu’en France, le niveau des nappes phréatiques s’est détérioré depuis le début de l’année 2022 à cause de pluies insuffisantes. Selon le Bureau des Recherches Géologiques et Minières (BRGM), le niveau des nappes phréatiques en France au mois de juin est, de manière générale, modérément bas, voire très bas dans certaines régions, ce qui signifie que les sols seront de plus en plus secs.

Nos modes de vie peuvent également être responsables de la raréfaction de l’eau. En effet, chaque jour, de grandes quantités d’eau sont gâchées, sans pour autant que l’on s’en rende compte. Entre l’eau du robinet qui coule lorsque nous brossons nos dents, les bains réguliers, etc, le gaspillage s’accumule rapidement ! Selon WWF, c’est entre 1 et 2 litres d’eau qui sont gaspillés à chaque fois qu’un robinet est laissé ouvert lors d’un brossage de dents.

robinet-eau-ressource-importante

Des pays en développement déjà touchés, quid des puissances mondiales ?

La question autour de la pénurie d’eau est un enjeu majeur car au-delà d’être un sujet environnemental, c’est aussi un sujet sanitaire, économique et politique. L’accès à l’eau est un droit humain fondamental et malgré cela, nombreux sont ceux qui n’y ont pas accès. 

Le manque d’eau se fait déjà ressentir dans plusieurs régions du monde. A titre d’exemple, l’ONU a récemment tiré la sonnette d’alarme concernant la situation en Egypte, pays dans lequel la disponibilité en eau dépasse à peine les 500 mètres cubes par habitant. Plongé dans une crise hydrique sévère, le pays des Pharaons pourrait bien voir sa production agricole baisser de 50% d’ici 2060, réel drame pour un pays dont l’agriculture représente un pilier clé de l’économie. 

Et à l’échelle plus globale, qu’est-ce que les chiffres nous disent ? L’ONU estime qu’en 2025, près de 2 milliards d’individus vivront dans des pays touchés par une pénurie d’eau et les pays développés tels que le Canada et les Etats-Unis par exemple ne seront pas épargnés, comme en témoigne d’ores et déjà la crise sanitaire de Flint, dans le Michigan. En effet, depuis 2014, la ville souffre d’une contamination au plomb de son eau potable (qui serait d’ailleurs à l’origine de l’augmentation des cas de cancers dans la ville).

💡 Le saviez-vous ? D’après l’astrophysicien canadien Hubert Reeves, “à l’échelle cosmique, l’eau est plus rare que l’or”. En effet, l’or se trouve au sein de toutes les planètes du système solaire alors que l’eau ne se trouve à l’état liquide que sur la planète Terre. L’eau est donc une ressource précieuse et rare, il est donc crucial de sensibiliser le plus grand nombre et de penser rapidement à une gestion plus durable de l’eau ! 

Quelles solutions pour les années à venir ?

Malgré tout, il est important de rester optimiste car les solutions existent et certaines ont déjà été mises en place !  

Nos voisins Hollandais se montrent très innovants !

En effet, aux Pays-Bas, l’entreprise The Dutch Water Alliance a introduit une technologie novatrice qui permet de recycler l’eau tout en restant chez soi ! L’Hydraloop est le concept innovant introduit par la marque. C’est un système de recyclage des eaux grises. On appelle “les eaux grises” les eaux usées domestiques. Ce système purifie l’eau du bain et de la machine à laver pour qu’elle puisse être réutilisée pour la chasse d’eau, le lave-linge, le jardin, ou encore la piscine par exemple. Une façon novatrice et unique de nettoyer l’eau ! En utilisant cette innovation il est possible d’économiser jusqu’à 3000 litres d’eau en seulement 1 mois, soit l’équivalent de 30000 litres d’eau par an !

Nous parlions plus tôt de la crise sanitaire de Flint, aux Etats-Unis.

Touché par cette crise, le fils de l’acteur Will Smith, Jaden Smith, nous dévoilait en 2014 sa solution : The Water Box. Mise à disposition des citoyens gratuitement, la Water Box permet de fournir 40 litres d’eau potable toutes les 60 secondes, et est spécialement conçue pour filtrer le plomb. Cette solution ne permet pas de préserver l’eau en tant que telle mais elle apporte quand même une pierre à l’édifice non négligeable car elle permet de la nettoyer, pour en faire de l’eau potable. Sur l’année 2020, c’est l’équivalent de 300.000 bouteilles d’eau potable que la solution a pu fournir. Très engagé, l’acteur âgé de seulement 24 ans, est déterminé à véritablement mettre la lumière sur ce problème afin de pousser les gouvernements à agir. 

water-box-jaden-smith
Concept de la Water Box inventée par Jaden Smith

Connaissez-vous Castalie ? C’est la version française de la Water Box qui fait des ravages dans les entreprises, les hôtels et les restaurants ! Cette entreprise française, née en 2011, met à disposition des fontaines éco-conçues et des gourdes en verre pour les professionnels. Au-delà d’être une alternative durable à la bouteille en plastique, ces fontaines permettent de filtrer le chlore ainsi que d’autres particules pour en faire de l’eau potable. Fraîche, plate, chaude, pétillante, tempérée, il y en a pour tous les goûts !

Désormais, petit tour en Afrique à la rencontre de Beth Koigi !

CEO de Majik Water au Kenya, cette jeune entrepreneuse a créé un générateur d’eau, c’est-à-dire une machine permettant de produire de l’eau potable à partir de l’humidité présente dans l’air. Le Kenya est un pays qui connaît de très grandes sécheresses tout au long de l’année. La seule manière pour certains habitants de s’approvisionner en eau est d’aller chercher de l’eau à la rivière la plus proche. Seulement, cette eau n’est pas potable. Partant de ce triste constat, Beth Koigi s’est mise à réfléchir à un système qui permettrait de récolter l’humidité de l’air pour la transformer en eau. Pourquoi l’air ? L’atmosphère contient 6 fois plus d’eau que toutes les rivières du monde. L’air est donc une ressource illimitée que l’on peut exploiter au maximum ! Son invention permet ainsi de transformer l’humidité de l’air en eau potable. Le principe de l’innovation repose sur une technologie très simple, elle fonctionne comme un réfrigérateur et un climatiseur : l’air est aspiré par un ventilateur puis traverse un condenseur et ensuite l’eau se déverse dans un bac collecteur. Un filtre à eau permet d'éliminer toutes les bactéries. 

Beth Koigi a d’ailleurs remporté le premier Prix EDF Pulse Africa Awards en 2017 ! Et ce n’est pas tout… Plus récemment, en mars 2021, Beth Koigi a été présentée par Forbes Africa dans “Africa reloaded : the power of the collective in science and Health”, article présentant les femmes les plus influentes du continent africain.

💡 Le saviez-vous ? Les scarabées namibiens obtiennent leur eau à partir de l’humidité de l’air. Cette démarche d’imitation s’appelle le biomimétisme, c’est quand des innovateurs s’inspirent de la nature pour trouver des idées.

Les réponses et les solutions sont toutes autour de nous. Chaque pas que nous prenons, chaque innovation que nous mettons en œuvre, nous éloignent de plus en plus de la catastrophe.

<center> Toutes les solutions présentées dans cet article sont tirées du documentaire Brave Blue World, disponible sur Netflix. Pour plus de documentaires, retrouvez notre liste des meilleurs documentaires engagés ! 🎬 </center>

watchlist-documentaires-netlix-prime-video

Découvrez OVO Energy

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle

Interviews, reportages, décryptages… chaque mois, découvrez nos articles consacrés à la transition écologique au quotidien.
Merci pour votre inscription 💚
(promis, pas de spam, nous tenons à notre chère planète)
Oups ! Une erreur est survenue... Veuillez renseigner votre adresse à nouveau.