Tout comprendre sur l’électricité et ses prix

Par
Julie Hervault
Le
13
July
2022
, le
4
February
2021
Temps de lecture :
0:0
min.
Tout comprendre sur l’électricité et ses prix

Pour tout savoir sur le prix de l’électricité en France et mieux maîtriser votre facture, suivez le guide ! 

Quels sont les différents tarifs de l’électricité en France en 2022 ?

Comment comprendre les coûts du Tarif Réglementé de Vente (TRV) de l’électricité ?

Le tarif réglementé de vente (TRV) proposé en France par EDF est un tarif fixé chaque année par les instances publiques (et proposé par la Commission de Régulation de l'Énergie). Il tient compte des coûts de production et de distribution observés par EDF, mais aussi du niveau des taxes prélevées sur l’électricité.   

Quelles sont les différences entre option base et option heures creuses ?

La différence entre ces deux options est que la première repose sur un tarif unique pour chaque kWh consommé, tandis que la seconde s’appuie sur deux tarifs. 

  • Dans l’option de base, votre fournisseur vous facture chaque kWh au même prix “de base”, quel que soit le moment de la journée durant lequel celui-ci  est consommé. 
  • Dans l’option heures creuses, chaque kWh consommé pendant les heures dites “creuses” (en général la nuit) est facturé un peu moins cher que le tarif de base du fournisseur. En revanche, chaque kWh consommé pendant les heures dites “pleines” (en général pendant la journée) est facturé un peu plus cher que ce tarif de base (environ 10% plus cher).

Ce mode de tarification heures pleines/heures creuses est avantageux pour les foyers qui consomment la majorité de leur électricité pendant la nuit, durant les heures creuses. La tarification est alors rentable si 55% de votre électricité est consommée pendant les heures creuses.

Fournisseurs alternatifs d’énergie verte : qui sont-ils ?

Pour mieux comprendre la situation des fournisseurs d’énergie verte en France, rien de mieux qu’un petit point sur l’histoire. Tout commence par une libéralisation du marché par EDF en 2007, s’ensuit de la naissance de nombreux fournisseurs alternatifs dont beaucoup de fournisseurs d'électricité verte (sources d’énergie renouvelable : hydraulique, éolienne, solaire, biomasse…), et, pour couronner le tout, un marché particulièrement compétitif et, qui dit compétition dit réduction des prix afin de gagner en attractivité. 

Cependant, en cette année 2022, les prix de l’électricité ont connu une augmentation significative et de nombreux fournisseurs alternatifs ont mis la clé sous la porte. Pour cause, l’augmentation de la demande de production suite à la reprise économique post covid (notamment en Asie), un hiver particulièrement froid que nous venons de traverser ou encore, le conflit international Ukraine-Russie. Nous vous expliquions plus en détails ces différentes raisons ici.

{{button}}

Pourquoi choisir une électricité verte ?

L’électricité dite “verte” est liée aux ressources renouvelables.

Elle désigne l’électricité produite à partir de sources d’énergies renouvelables, c'est-à-dire l’hydraulique, l’éolien, le solaire ou encore la biomasse.

Cette électricité verte, une fois injectée sur le réseau, se confond avec les autres formes d’électricité (nucléaire notamment). Il n’y a malheureusement pas d’électrons plus “verts” que d’autres.

Toutefois, il est important de préciser que plus l’électricité renouvelable sera sélectionnée par le client final, plus sa part sera grande dans le réseau électrique français et plus la production nucléaire diminuera. Nous vous expliquions ici le fonctionnement des fournisseurs d’électricité verte en France.

France et Europe : quelles sont les différences concernant l’électricité ?

Comprendre la composition du kWh et son augmentation en France ?

En France, le prix du kWh proposé par les fournisseurs d’énergie dépend de deux types de facteurs. 

  • Le premier est le coût de production et de distribution auquel font face les fournisseurs. Ce coût détermine naturellement le tarif auquel le fournisseur peut vendre son électricité. 
  • Le second est le niveau de taxes prélevées sur l’électricité. En France, ces taxes représentent environ 30% du prix total payé par le consommateur. 

Parmi elles, on retrouve la Contribution au Service Public de l’Électricité (CSPE) qui constitue environ 15% du prix du kWh. Celle-ci sert à financer le service public de l’électricité. 

Il y a ensuite la Taxe sur la Consommation Finale d’Électricité (TCFE), qui est destinée aux communes. La TVA est, quant à elle, reversée à l’État et comprend 20% du prix du kWh, et 5,5% du prix de votre abonnement, ce qui représente une moyenne de 17% sur votre facture.

Finalement, la dernière taxe qui influence le prix de l’électricité est la Contribution Tarifaire d’Acheminement (CTA), qui est destinée à la Caisse Nationale des Industries Électriques de Gazières (CNIEG).  

Quelles ont été les conséquences de la libéralisation du marché ?

La libéralisation du marché en juillet 2007 a ouvert les activités de production et de fourniture d’électricité à la concurrence. Depuis cette date, il est possible de créer une entreprise dédiée à ces activités et vendre son électricité aux Français. 

Cette ouverture du marché a eu pour conséquence de donner plus de choix aux citoyens français sur la provenance de leur électricité grâce à un plus large choix d’offres et de fournisseurs sur le marché. 

Quels sont les tarifs et les spécificités de l’électricité en Europe ?

Les tarifs varient beaucoup entre les pays européens pour deux raisons. 

Tout d’abord, les coûts de production ne sont pas les mêmes. En effet, la France peut proposer un prix moyen relativement peu élevé grâce à son parc de centrales nucléaires qui est le plus grand d’Europe, et dont les coûts de construction sont majoritairement amortis. En revanche, l’électricité verte française ne figure pas encore parmi les moins chères car les besoins en installations sont encore conséquents, et les coûts de production pour l’énergie solaire sont, notamment, plus élevés. 

De plus, d’autres pays européens qui proposent des tarifs inférieurs aux tarifs français, possèdent notamment des positions géographiques qui leur font bénéficier davantage d’abondance en ressources naturelles renouvelables (par exemple, la disponibilité de l’eau pour l’énergie hydraulique en Norvège). 

En outre, les taxes sur l’électricité sont très différentes d’un pays à l’autre. Par exemple, elles représentent la moitié du prix de l’électricité en Allemagne, le tiers en France et le quart en Islande.

<div class="textbox">Les taxes sur l'électricité sont mises en place par les gouvernements et politiques des pays eux-mêmes, et augmentent notamment pour financer les structures nécessaires pour la production d’énergies renouvelables.</div>

Quelles sont les interconnexions électriques en Europe ?

Les interconnexions électriques sont les installations mises en place pour acheminer de l’électricité d’un pays à l’autre. La France étant l’un des plus gros producteurs d’énergie nucléaire en Europe, elle propose de fait des prix avantageux qui lui permettent d’exporter de l’électricité dans de nombreux pays européens.

interconnexions-electriques

Augmentation des prix de l’électricité : comment les éviter ?

Comment est répartie la consommation d’électricité en moyenne, sur une facture ?

En moyenne, en France, la part de consommation présente dans une facture d’électricité correspond à 62% pour le chauffage, 7% pour la cuisson, et 12% pour l’eau chaude. Le reste est souvent dédié aux autres appareils qui fonctionnent à l’électricité tels que la télévision par exemple (source fournisseurs-electricite.com).

Il est en revanche difficile d’estimer le tarif d’une facture d’électricité moyenne en France, car celle-ci dépend de différents critères mentionnés ci-dessous.

Quels rôles jouent les fournisseurs, les options et le type de logement dans le prix des factures d’électricité ?

Votre facture d’électricité repose sur plusieurs éléments :

  • Le prix annoncé par votre fournisseur pour l’abonnement et pour chaque kWh consommé. Vous pouvez vous renseigner avant de vous abonner, pour savoir quel fournisseur est le moins cher ! 
  • Les options retenues : selon vos habitudes de consommation, l’option heures creuses peut être plus économique par exemple.
  • Les caractéristiques de votre logement : surface habitable, qualité de l’isolation, nombre d’occupants, âge de votre électroménager, etc.
  • Vos habitudes de consommation en matière de chauffage, d’éclairage, de lavage, etc.

Vous pouvez jouer sur ces différents paramètres pour réduire votre facture d'électricité au maximum

La régularisation des factures d’électricité : comment ça marche ?

Chaque année, votre fournisseur d’électricité établit le montant de votre facturation mensuelle pour les six à douze prochains mois. Ce montant est calculé en fonction de votre consommation observée au cours de la période précédente, ainsi que des informations dont le fournisseur dispose sur votre logement. 

À la fin de la période, le fournisseur compare votre consommation effective d’électricité au montant qui vous a été facturé. Il procède alors à une régularisation : il vous rembourse si vous avez moins consommé que prévu, ou prélève un surplus si vous avez consommé au-delà de ses anticipations. 

electricite-verte-energie-eolienne

Comment comprendre l’estimation de sa facture d’électricité ?

Quels sont les composants d’une facture d’électricité ?

Votre facture mensuelle d’électricité comprend les éléments suivants : 

  • Le prix de votre abonnement. Il correspond au tarif que vous avez accepté lors de votre souscription. 
  • Le prix des kWh que vous avez consommé au cours du mois. Ce prix reflète l’option tarifaire retenue : “base” ou “heures creuses”. 
  • Les taxes prélevées par l’État ou les collectivités locales. Elles représentent environ 30% du total de votre facture. 

Sur quels éléments est basé l’estimation d’une facture d’électricité ?

L’estimation de votre facture d’électricité est basée sur les caractéristiques de votre logement : superficie, nombre d’habitants, année de construction, etc. Ces données sont surtout utiles lorsque vous changez de fournisseur.

Concernant votre fournisseur actuel, celui-ci peut procéder de deux façons pour estimer votre facture :

  • Si vous possédez un compteur électrique classique, lors de la relève de votre compteur par GRDF, votre consommation est communiquée à votre fournisseur. Celui- ci peut donc ainsi réajuster les montants de vos prochaines factures en fonction de votre consommation relevée sur votre compteur.
  • Si vous possédez un compteur Linky, votre consommation est transmise quotidiennement à GRDF et à votre fournisseur. Ainsi, plus besoin d’estimer votre consommation : votre fournisseur vous facture selon votre consommation réelle.

Comment économiser et réduire sa consommation électrique ?

Les caractéristiques de votre logement peuvent avoir une influence importante sur votre facture d’électricité. 

Pour la réduire, vous pouvez envisager les actions suivantes : 

  • Préférer un logement bien isolé (murs, fenêtres et toit). Cela vous assure un bon maintien de la chaleur au sein du logement ! Si vos fenêtres sont anciennes, préférez des rideaux assez épais pour limiter la déperdition de chaleur pendant la nuit. 
  • Choisir des couleurs claires pour les murs et la décoration. Vous réduisez ainsi le besoin d’éclairage. 
  • Privilégier une orientation sud pour profiter au maximum de la chaleur solaire. 
  • Surveiller le niveau d’humidité : celui-ci peut entraîner des besoins accrus de chauffage. 

En période de grand froid, retrouvez tous nos conseils pour faire des économies d’électricité.

Comment bien choisir et entretenir ses appareils électroménagers afin de diminuer sa consommation d’énergie ?

Votre électroménager représente une bonne part de votre consommation d’électricité.

<div class="textbox">Bon à savoir : les appareils récents sont souvent moins énergivores que les appareils plus anciens, du fait de l’évolution des technologies et des normes environnementales. Nous vous conseillons donc de privilégier le matériel neuf si vous en avez l’occasion.</div>

Il est aussi important d’entretenir vos appareils pour éviter les surconsommations. Nettoyez votre réfrigérateur régulièrement, déglacez votre congélateur et dépoussiérez vos radiateurs, par exemple. Découvrez dans notre article des gestes simples du quotidien qui peuvent vous permettre de faire de réelles économies ! 

Découvrez OVO Energy

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle

Interviews, reportages, décryptages… chaque mois, découvrez nos articles consacrés à la transition écologique au quotidien.
Merci pour votre inscription 💚
(promis, pas de spam, nous tenons à notre chère planète)
Oups ! Une erreur est survenue... Veuillez renseigner votre adresse à nouveau.