Qu’est-ce qu’une petite hydraulique ?

Par
Julie Hervault
Le
08
December
2022
, le
31
May
2021
Temps de lecture :
0:0
min.
Qu’est-ce qu’une petite hydraulique ?

La taille et les caractéristiques des centrales hydroélectriques s’adaptent  en fonction de la taille du cours d’eau exploité. Les installations les plus réduites sont appelées des “petites hydrauliques”. Ces dernières sont adaptées aux particuliers et ont pratiquement le même fonctionnement que les centrales hydroélectriques. Découvrez leur fonctionnement. 

La petite hydroélectricité : définition

Les “petites hydrauliques”, également appelées “petite hydroélectricité”, sont des centrales hydroélectriques qui produisent une puissance inférieure à 10 mégawatts, ce qui équivaut à 100 000 ampoules de 100 watts ou encore 5000 systèmes informatiques ! On les trouve en général dans des zones où les cours d’eau présentent un débit important (que ces cours d’eau soient petits ou plus larges).

Pour créer de l’électricité, elles s’appuient à la fois sur ce débit naturel et sur un dénivelé supplémentaire artificiellement créé par un barrage. 

Il existe plusieurs tailles de petites hydrauliques : 

  • Les pico-centrales, qui produisent moins de 20 kW
  • Les micro-centrales, qui produisent entre 20 et 500 kW
  • Les mini-centrales, de 500 kW à 2 MW
  • Les petites centrales, de 2 à 10 MW. 

À titre de comparaison, la puissance d’un réacteur nucléaire standard est en moyenne de 900 MW.

Quel est l’usage des centrales de petite hydroélectricité ?

La petite hydroélectricité est en général utilisée par des particuliers pour alimenter des installations ou des sites isolés (une ou deux maisons, un atelier, un hangar…) en électricité renouvelable ou pour vendre de l’électricité à petite échelle, c’est-à-dire à un seul client par exemple. 

usage de la petite hydroélectricité

Quels sont les avantages et les inconvénients de la petite hydroélectricité ?

Les avantages de ces centrales sont nombreux : elles sont simples à installer, produisent de l’énergie à partir d’une source renouvelable et n’émettent pas de gaz à effet de serre. Elles permettent, en outre, de tirer parti de zones dont la taille réduite interdit les grandes installations. 

Enfin, elles sont meilleures pour l’environnement que les grandes centrales hydroélectriques car elles restreignent moins la circulation de l’eau que les barrages de taille importante. Elles entraînent ainsi moins de bouleversements dans les écosystèmes locaux. 

Toutefois, leur présence n’est pas entièrement neutre pour l’environnement car tout changement de débit a un impact sur la faune et la flore du cours d’eau et de ses environs. Multiplier le nombre de petites centrales dans un même secteur peut donc s’avérer relativement nuisible à l’environnement si des mesures correctives ne sont pas mises en place (comme la création de passages pour les poissons et les sédiments, c’est-à-dire les dépôts engendrés par les eaux et le vent, par exemple).

La petite hydroélectricité en France

La petite hydroélectricité est très présente en France, avec à date, 2270 centrales en activité partout dans le pays.

<div class="textbox">À savoir :</br>Les petites centrales représentent 10% de la production d’hydroélectricité du pays et environ 1% de la production toutes ressources confondues.</div>

Et cela ne devrait pas s’arrêter là : le potentiel restant à installer en France en petite hydroélectricité s’élèverait à 5,5 TWh, soit autant que l’existant. De quoi alimenter plus d’un million de personnes par an en électricité !

Quels sont les coûts d’installation d’une petite centrale hydroélectrique ?

Vous envisagez de faire installer une petite centrale hydroélectrique chez vous ? 

Vous devez tout d’abord respecter certains éléments :

  • Vérifier la présence d’un cours d’eau avec un fort débit sur votre propriété,
  • Faire appel à un professionnel pour réaliser une étude de faisabilité,
  • Déposer une demande d’autorisation administrative auprès de votre mairie, 
  • Déposer une demande de permis de construire et de travaux sur votre cours d’eau.

Si votre demande est acceptée, alors voici les coûts à prévoir : 

  • Investissement initial : entre 2100 et 5600€/kW pour des installations neuves
  • Coûts de fonctionnement : entre 10 et 130€/kW 
  • Coûts de production :  moins de 100€/MWh sur 20 ans

Il s’agit donc d’un investissement conséquent qui devient rentable après une dizaine d’années. Toutefois, sachez que vous pouvez faire une demande d’aide financière auprès de l’ADEME ou encore prétendre à un taux de TVA à 5,5% pour financer votre projet. Vous pouvez aussi vous renseigner auprès de votre mairie pour savoir si des aides locales ne sont pas proposées…

Quelle rentabilité pour les petites centrales hydrauliques ?

Ces coûts ne sont pas toujours rentabilisés. D’après une étude de la Commission de Régulation de l'Énergie, une instance gouvernementale, la moitié des installations présente une rentabilité faible. Toutefois, d’après cette étude, 35% d’entre elles présentent des sur-rentabilités, notamment parmi les installations rénovées.

Cela peut s’expliquer par le niveau des coûts de production (qui sont parfois trop élevés pour être compensés par l’autoconsommation), mais aussi par le faible nombre d’heures de fonctionnement des centrales (le débit n’étant pas toujours suffisant pour les alimenter). 

Installer une petite centrale hydroélectrique est donc souvent un projet intéressant bien que les investissements initiaux soient conséquents. Ces installations disposent d’une longue durée de vie, ce qui permet de les rentabiliser au bout d’une dizaine d’années, et les technologies pour innover ces centrales ne cessent de se développer pour nous permettre, peut-être, d’atteindre des rentabilités supérieures à l’avenir !

Découvrez OVO Energy

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle

Interviews, reportages, décryptages… chaque mois, découvrez nos articles consacrés à la transition écologique au quotidien.
Merci pour votre inscription 💚
(promis, pas de spam, nous tenons à notre chère planète)
Oups ! Une erreur est survenue... Veuillez renseigner votre adresse à nouveau.