Le prix du kWh de l’électricité en France, on vous explique tout !

Comment le prix de l’électricité est-il calculé ? Quelles sont les taxes que vous payez ?
Cet article vous aide à mieux comprendre les forces de marché qui influencent votre facture.

1/ Comment calculer le prix du kWh ? De quoi est-il composé ?

Quels sont les frais de production et d'achat du Kwh ?

EDF : détenteur de la majorité des parcs de production

Le prix du kWh dépend des coûts supportés par les entreprises qui produisent l’électricité.

En France, c’est EDF qui détient la plupart des parcs de production. Ceux-ci sont globalement amortis, c’est-à-dire qu’ils sont en service depuis assez longtemps pour que les coûts de construction aient été remboursés. Cela permet de faire baisser le prix des kWh produits.

En outre, EDF est un grand exportateur d’électricité, notamment grâce à la production fournie par les centrales nucléaires. Les recettes d’exportations viennent couvrir une part des coûts de production de l’entreprise. En conséquence, le prix de l’électricité en France est relativement plus bas que chez nos voisins européens.

Du côté des énergies renouvelables, en revanche, les coûts de production restent importants : la création d’un barrage hydraulique est une opération complexe et chère, de même que l’implantation d’éoliennes.

Quels sont les frais d’acheminement de l’électricité ?

Qu’est-ce que le TURPE ?

En France, les entreprises qui distribuent l’électricité ne sont pas les mêmes que celles qui gèrent le réseau électrique (les câbles, pylônes, etc…).

Les distributeurs d’électricité sont rémunérés par leurs clients finaux, c’est-à-dire les particuliers et entreprises. Une part de ces recettes est reversée aux entreprises gestionnaires (ENEDIS, et le Réseau de Transport d’électricité) pour leur permettre d’assurer l’entretien du réseau. Cette part s’appelle le Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Electricité, ou TURPE.

Le TURPE est fixé par la Commission de Régulation de l'Énergie et correspond à une fraction de la facture électrique de tous les Français.

Quelles sont les différentes taxes applicables à l’électricité ?

Votre l’électricité fait l’objet de taxes prélevées par l’État ou les collectivités locales. Celles-ci sont actuellement au nombre de quatre (source : TotalEnergies).

  • La Contribution au Service Public de l’Électricité (CSPE)
  • La Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA)
  • Les Taxes sur la Consommation Finale d’Électricité (TCFE)
  • La Contribution Tarifaire d’Acheminement (CTA)

Quelles sont les différences de prix du kWh entre l’option tarifaire base et l’option heures creuses ?

Avec l’option tarifaire base vous bénéficiez d’un même prix pour chaque kWh consommé, quel que soit le moment de la journée, tandis qu’avec l’option heures creuses, celui-ci peut varier. Avec cette dernière, les heures sont divisées en heures pleines (pendant la journée), et en heures creuses (généralement la nuit) durant lesquelles le prix du kWh devient moins cher.

Comment les fournisseurs alternatifs fixent-ils leurs prix ?

Les fournisseurs alternatifs, ou “de marché” n’ont pas le droit de proposer le tarif réglementé. Ils doivent calculer leurs offres d’électricité en fonction de leurs coûts de distribution.

En général, ces prix “de marché” ne sont pas très éloignés du tarif réglementé, car ils reflètent des coûts d’acheminement et des taxes identiques à ceux que supporte EDF.